Vous êtes ici : Accueil > Matières > Latin > Moi, Auguste, Empereur de Rome
Publié : 12 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Moi, Auguste, Empereur de Rome

Du 19 mars au 13 juillet 2014, le Grand Palais, à Paris, (en partenariat avec le Musée du Louvre et le Musée du Capitole, à Rome) propose une exposition "historique" intitulée Moi, Auguste, Empereur de Rome.

L’Empereur Auguste est mort le 19 août 14 ap. J.-C. : à l’occasion de cet anniversaire, le Grand Palais consacre donc une magistrale rétrospective à celui qui, s’appuyant sur les arts et la religion, introduisit Rome dans son époque impériale.

Son règne a été marqué par une effervescence des arts et des lettres et l’exposition insiste également sur la vie artistique et quotidienne dans la Rome et ses provinces d’alors.

Statue d’Auguste dite de Prima Porta, Ier siècle av. J.-C., Musée Chiaramonti, Vatican, Rome

L’Empereur Auguste

Auguste signifie consacré par les augures, c’est-à-dire béni des dieux. C’est le nom que choisit Caius Octavius Thurinus, né en 63 av. J.-C. et mort il y a tout juste 2000 ans, lorsqu’il devint le premier empereur de Rome après la république.
Les oeuvres proposées au Grand Palais (plusieurs centaines provenant d’Europe, d’Asie et d’Afrique) constituent un ensemble unique et retracent l’itinéraire de cet homme qui a participé à près de 70 ans de vie publique.

Petit-neveu et fils adoptif de Jules César, il a marqué l’histoire de Rome et du monde. Sage doté d’un grand sens politique, Auguste a laissé une image de paix, de prospérité et de retour aux traditions.

Mécène, le conseiller et ami d’Auguste, a consacré sa fortune aux arts et a favorisé le développement de la poésie. Le siècle d’Auguste est donc resté marqué par la culture et les arts.

Auguste, buste en marbre, début du Ier siècle ap. J.-C., Musée du Louvre, Paris

L’exposition

L’exposition propose la (re)découverte du "siècle d’Auguste" à travers des statues, des bustes, des reliefs sculptés, des fresques, des pièces de mobilier ou d’argenterie.
Clou de l’exposition : une villa des pentes du Vésuve et des tombes découvertes en Gaule sont reconstituées pour l’occasion.

Un retour à la civilisation romaine du début de notre ère et une autre manière de (re)voir le programme de latin en 3ème !

Quelques liens utiles  :