Vous êtes ici : Accueil > Histoire du Collège > Cette année-là....Grand émoi dans la cité.
Publié : 11 janvier 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Cette année-là....Grand émoi dans la cité.

Article précédent : Histoire du Collège : après guerre

Suite au précédent article, vous aurez peut-être reconnu le Docteur Régis Caumont, médecin généraliste à Fécamp (Pastille rouge) et M.Le Maire actuel de notre cité : M.Patrick Jeanne (Pastille bleue).

Les photos de classe datent des années 1959-60 (6ème du lycée) et 1960-61 (5ème du lycée).

Progressivement au long de ces articles sur l’histoire de notre établissement, revient fréquemment un fait tragique qui a marqué notre cité : le décès accidentel de M.Robert Legillon, principal du lycée Maupassant.

Il apparaît sur la première photo aux côtés des élèves de 6ème (1959-60).

En cette année 1963, une grande vague de froid envahit l’Europe, le principe de la zone bleue est appliquée et la presse suit le procès de l’attentat du Petit-Clamart.
Le 11 mars, Jean-Marie Bastien-Thiry, responsable de ce complot d’assassinat sera passé par les armes par un peloton militaire au fort d’Ivry. Il reste le dernier condamné à mort fusillé en France.

Le mercredi 6 mars, M.Robert Legillon, principal du lycée Guy de Maupassant de Fécamp est victime d’un effroyable accident de la route.

Juste après Maromme vers Fécamp, dans la côte de la Vallette, une 203 Peugeot se déportait sur la gauche et venait percuter la Floride de M. Legillon qu’il avait gagnée lors d’un jeu sur la R.T.F "La roue tourne" animée par Guy Lux.

Sa fille Jacqueline Legillon conduisait la voiture et décédera suite à ses blessures.
A bord figurait aussi Mme Legillon.
M.Legillon devait décéder quelques jours plus tard.

Son décès tragique a marqué l’ensemble des élèves du Lycée Guy de Maupassant à cette époque Cet homme était de grande érudition et son parcours scolaire et professionnel exceptionnel a été relaté lors de son inhumation.

En complément de cet article, voici l’hommage rendu par l’Inspecteur d’Académie.

.

Les photos et articles sont du journal "Le Progrès" du Vendredi 8 mars au Mardi 12 Mars 1963.

Article suivant :Quelques années plus tard.....

Portfolio automatique :