Vous êtes ici : Accueil > Matières > Français > La classe de 6ème C à l’écoute d’un conteur.
Publié : 17 novembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

La classe de 6ème C à l’écoute d’un conteur.

Le vendredi 15 novembre, dans le cadre de la semaine de la solidarité coordonnée au collège par Mme Rouxel, et en collaboration avec l’association Tora Coeur de Caux (représentée par Mme Lelouard), le collège a accueilli Fouma Traoré, natif du Burkina Faso, pour une animation autour des contes africains et des instruments traditionnels.

Fouma a d’abord présenté aux élèves des instruments de musique venant d’Afrique : la calebasse, le n’goni, la kora, le balafon, le djembé, le doumdoum, ... Grâce à ses explications, les élèves de 6ème C ont découvert les matières, les sonorités, la fonction de chacun de ces instruments.

la calebasse

Par exemple le tama sert à donner des nouvelles : à la demande d’une élève, Fouma nous a adressé (et traduit !) quelques messages, en s’accompagnant de cet instrument de percussion qu’il a placé sous son épaule et frappé avec une baguette courbée.

le tama

Puis ce fut le temps du conte.
En écoutant le conteur très attentivement, les élèves ont découvert un univers complètement différent du leur. Tous étaient captivés par le récit de Fouma. Les contes posent des questions universelles et ouvrent l’imaginaire personnel. Cette histoire, dont les personnages étaient des animaux, était amusante au premier abord, mais, comme c’est généralement le cas avec les contes traditionnels, elle enseigne des choses, donne des conseils.
Mettant ainsi en avant le rôle formateur des contes dans la culture africaine, Fouma a demandé aux élèves de formuler eux-mêmes les enseignements que l’on pouvait tirer de son récit. Les réponses ont été nombreuses, toujours très justes.

Pour finir, Fouma a invité les élèves à s’essayer par petits groupes au maniement des instruments, à jouer en rythme ... et même à danser !

Le conteur a confié aux élèves que, dans son pays, on raconte en général les histoires aux enfants autour d’un feu « pour voir briller des étincelles dans les yeux des enfants ».

Portfolio automatique :