Vous êtes ici : Accueil > Matières > Français > Rencontre avec Elisabeth Brami
Publié : 25 mai 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Rencontre avec Elisabeth Brami

Le mardi 18 mai 2010, dans le cadre de leurs activités autour de la lecture et du Prix Cordage (organisé par Mme Lebreton et l’association Cordage), les élèves de 6ème C ont pu rencontrer au collège Elisabeth Brami, auteur de très nombreux livres pour la jeunesse et de quelques livres pour adultes, et lui poser des questions sur sa vie et son travail d’écrivain.

Ils avaient découvert cet auteur en lisant en classe et au CDI (avec leur professeur documentaliste, Mme Rouxel) "Chère Madame ma grand-mère". Ce roman est écrit sous forme de lettres échangées entre Olivia, douze ans, et une inconnue dont elle a trouvé le nom en fouillant dans les affaires de sa mère : quand une adolescente part en quête d’informations sur son père, dont sa mère ne lui a jamais parlé, rien ne peut l’arrêter, et surtout pas une vieille dame acariâtre qui refuse de lui dire ce qu’elle sait …

Les élèves avaient donc préparé la rencontre en réfléchissant aux raisons qui avaient amené l’auteur à écrire cette histoire et à la part de réalité ou de sa vie personnelle qu’elle avait pu y introduire.

Au début, tous étaient un peu intimidés, mais Elisabeth Brami a su très vite favoriser un échange intéressant et très riche. Ses réponses étaient longues et complètes. Elle a expliqué en particulier son intérêt pour le genre épistolaire où "un personnage, par son écriture, va faire craquer l’autre". Elle a plusieurs fois dit que ce livre n’était pas son histoire, mais qu’elle avait mis des "petits bouts d’elle", qu’elle avait aussi utilisé des souvenirs liés à ce que des jeunes avaient pu lui confier dans son travail de psychothérapeute, et qu’elle avait également imaginé …

Elle a parlé de sa manière d’écrire ; de ses brouillons qui ne la quittent jamais ( elle a sorti de son sac celui qui est en cours !) ; des nombreuses ratures qu’ils portent avant qu’elle ne les quitte ; de sa famille où tout le monde écrit ( mais c’est elle "la plus crâneuse de tout le troupeau", a-t-elle dit !) ; de certains de ses personnages ; du livre qu’elle ne peut pas terminer depuis plus d’un an ; de la vie qu’elle résume par le titre de l’un de ses livres :"Roule ma poule !" ; des"ingrédients avec lesquels elle écrit et qu’elle ne savait pas avant de commencer" …

Pour elle, la littérature n’a pas d’âge, la lecture non plus ; et chaque nouveau livre est "une bouteille à la mer"…

Portfolio automatique :